Secured Court — une performance dans et autour de la “Salle des Sports Papenvest”, Brussels, 2011

J’ai été impressionné par le fait que l’idée de démarcation puisse être si facilement représentée spatialement. Sur la base d’une simple barrière, vous pouvez clôturer quelque chose, mais vous pouvez aussi enfermer quelque chose. Une construction de piquets est une intervention physique dans l’espace. Malgré le fait que l’on peut regarder à travers les barreaux, on ne peut pas passer à travers physiquement. Sauf si on le veut vraiment, avec un peu d’efforts.

Dans Papenvest, un quartier de Bruxelles, il y a une salle de sport entre les immeubles. Elle a des murs en verre et les gens y font du sport tous les jours. Le sol a d’interminables motifs de lignes de différentes couleurs. À cette période, j’étais occupé à collecter différentes sources de son. Une bobine de bande magnétique, une cassette, un CD et un lecteur MP3 ont été les supports pour les enregistrements du son des balles qui rebondissaient dans la salle. Les sons ont été joués sur différents appareils entre les lignes et ainsi entre les règles de tant de sports.

Pour moi, une barrière symbolise l’unilatéralité de la démarcation de l’espace. Puisque vous pouvez courir autour et regarder des deux côtés, ce n’est pas une démarcation. Vous pourriez aussi bien l’utiliser comme filet de badminton. Une barrière dans un espace couvert suggère la possibilité de délimiter quelque chose. Cela pourrait bloquer une entrée, ça peut transformer cet espace. Quatre barrières placées dans un carré clôturent quelque chose. Il y a un centre, un espace indéfini et inaccessible. Ce qui se passe dans ce centre ne peut être imaginé que de l’extérieur.

Une équipe de jeunes joueurs de basketball tiraient au panier, manœuvrant autour d’une construction de barrières. Un obstacle central dans la cour. Un sport d’équipe peut-il être si dynamique que les joueurs peuvent jouer autour d’une obstruction?

Une balle a atterri sur le bord d’une barrière pendant un exercice, a rebondi , et est tombé dans la cage. Il y avait encore d’autres balles en jeu. Le jeu a continué.

Créé avec le soutien du Bâtard festival Bruxelles
Conseil: Mette Edvardsen
Réalisation technique: Thomas Glorieux, Freddy Willems
Production: Eva Meyer
Merci: Seba Hendrickx, Mohammed Chetouanne, Bertin Mimpaka,
BBC Chicago et toutes les personnes de la salle de sport de Papenvest.

nl /en/fr